Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



FLAMME, BLAME, AME ET CAETERA

Aujourd’hui, à Paris,  c’est l’émerveillement.

Neige, glace et mousse sur la grâce des pousses.

Le rose des arbres en fleurs sous le blanc éclatant. Hiver et printemps gloussent, se fichent des passants. Enlacés sans pudeur, ils brâment leur bonheur à la face des gens.

Giboulées, averses et percées fines. Frissons glaçons et rayons polissons. Déshabillés de pluie, nuages travestis, perles glacières et plages aux cieux, glissières, creux de lumière, collies de gouttes d’eau en rangs irrégulières, ce tralala de folies en sautoir pour un soleil au pieu bandé en étendard…. 

Trêve d’envolée. Pendant ce temps, les hommes très occupés. Trois mille policiers, des blindés, deux bateaux, des motos, des cordons sanitaires et un hélicoptère. On cesse de rigoler. La dame d’Olympie est en francophonie, endimanchée en  parti-pris et demi-dits. Protocole d’Etat à l’endroit du symbole.

Et à l’envers ? Les terre-contre-terre, Reporters sans barrières et moines réfractaires. Flamme et blâme frités sans états d’âme sur le nom du Tibet. 

Printemps frotté d’hiver, soleil levant sur les bannières, aujourd’hui, à Paris, un moment de prière.

Pas de Commentaires à “FLAMME, BLAME, AME ET CAETERA”

  ( Fil RSS pour ces commentaires)

Laisser un commentaire


gundershoffenensemble |
VANTOUX AUTREMENT |
Walter Lewino |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ROUGE AU COEUR
| Comité Agir Pour Prémilhat
| Menton, ...