Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



DEBLOGUEZ-MOI, MES FRERES !

Cool  Cela fait pas même deux mois que deux moi se dédoublent sur l’écran plat de mes nuits franches. J’aime et j’aime pas. Mes deux moi qui s’affrontent, masculin, féminin, réel et virtuel, authentique véridique, mais en planque.

Comme vous, sans doute mieux habitués, ils découvrent la fascination butée de se voir regardés. Quelques secondes chauffées, incandescantes avant d’être mouchées dans le noir d’autres mots, couchées dans le soir de mots d’autres. Attente, attentes…

Justement, tiens, ce jour, c’est décidé : ils ne s’hébèteront plus sur l’unité du compteur à tourner, seul marqueur des hôtes qui débarquent. Ils cesseront de créer une famille d’ailleurs imaginée, aux contours flous, d’âge indéterminé, mais… de marque ! Comme deux doigts de rhum, cette confrérie d’hommes qui poussent un peu la porte, écoutent mes deux mots, repartent comme si de rien, cette prairie d’humains m’enivre gentiment.

Les voir lire, se lire en même temps, se dire que ce temps de délire est gagné ou perdu, gaspillage ou précieux bavardage, peut-être. Accros de nos écrans, accros de nos talents, ados pour un moment, nous laissons le virtuel emporter nos élans. Narcisses dédoublés, proches lointains, nos plumes nous trahissent tandis que tourne le vilain rouet des Parques.

Débloguez-moi, mes sept mille frères, je vous supplie, bloquez ce compteur et servez-moi un grog.  Je débloque. Vraiment, j’ai mieux à faire que blog. Mais, rien à faire - c’est drogue - ne parviens à me taire !  emoticone 

Pas de Commentaires à “DEBLOGUEZ-MOI, MES FRERES !”

  ( Fil RSS pour ces commentaires)

Laisser un commentaire


gundershoffenensemble |
VANTOUX AUTREMENT |
Walter Lewino |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ROUGE AU COEUR
| Comité Agir Pour Prémilhat
| Menton, ...