Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



LE OUF DE L’ALLEGORIE

Plouf ! L’allégorie de Marie-C dombée dans la berde en Balaisie est passée par-dessus la trajectoire de notre noble terre et poursuit, balaise, son ellipse dans le bide bloguique. Sa mésaventure certifiée authentique a fait ch… fuir les 400 lecteurs des scènes 1 à 3. Bien fait !

Pourtant : Acte 1, Le rêve chic ; Acte 2, Jours plurisyllabiques ; Acte 3, Une situation merdique, avec la scène 3, Une sortie héroïque ; Acte 4, Le prix de la dissidence : Acte 5, Face à une mer de sceptiques. En politique diplomatique, ça sonnait prophétique, non ?…

Front bas, sourcils serrés, fuyons donc le malaise des Froncés en Françaisie, saisis de désarroi devant leur trogne cognée-à-la-poisse-de-l’angoisse et pris-à-parti-par-la-pogne-d’un-futur-abyssal. Mais sauvés par Sarkozy ! L’Elysée saura bien dénouer ces trucs de ouf que l’on nomme CO2, Iran, pouvoir d’achat, envolée des matières premières, professeurs, Alzheimer, immigration, Fourniret, OGM, trafic d’organes, Tibet, trop de fonctionnaires, émeutes de la faim, retraite, RSA, mondialisation, sécurité d’Israël, fin de mois, régime présidentiel, SDF, referendum et sans papiers…

Et amusons-nous sur papier à écrire au propre sa destinée. Je parle pour moi et pour mes fins de moi : tu cageottes à la dérive, petit homme burké. Et tu te prends des gages à rembourser. Un jour pourtant, après avoir tant bossé…, un jour viendra où la burka voilant ta nudité, ta tunique usée par ces millions d’années, tombera à tes pieds. En cet instant, Réalisé : CELA.

Comprenne qui pourra… 

.
 

Réflexion avant la scène 3 de l’acte III

Israël OU Palestine ? La seule formulation de la publicité qui est apparue sur ce blog est tendancieuse. S’agit-il de poser les termes du conflit entre l’un ou l’autre ? La question Israël ET Palestine ne serait-elle pas plus judicieuse ?

Mais n’allons pas débattre ici du fond. Ce serait trop long et ce n’est pas l’objet d’un blog qui laisse libre-cours à des sentiments et des émotions universels. De révolte face à l’injustice, par exemple, ou de rire cocasse à la face de la vie.

Cependant, la simple apparition de cette publicité sur le blog, son titre et son slogan, ainsi que le site soi-disant neutre sur lequel elle renvoie, sont oeuvre de propagande. Attention !

.
 

ETRE RAT A GAZA

17 morts le 16 avril à Gaza, des morts et des blessés en plus, à entasser sur la pile du mois. Des enfants, des décas, des vingtas, des femmes avec leurs cabas… et aussi – paix à lui - le jeune reporter d’images de Reuters. A cause de lui – paix à toutes leurs âmes – on en reparlera, un peu moins bas, de Gaza. Le terrorisme engendre tout cela. Mais attention ! Lequel ? Remettre l’enchaînement des causes et des effets à l’endroit, s’il vous plaît, au nom des faits et de la vérité.

Il y a là-bas terrorisme d’Etat, violation de l’état d’être humain réduit à moins que rat. D’ailleurs, là-bas, le rat vit mieux que le trenta, le quadra, le quinqua, le septa papa et grand-papa. A Gaza éventré, démoli, bricolé, entré sorti hors mur, le rat impur prospère en colonies. En colonies.  

PS : une publicité s’est invitée sous cet article. C’est normal, ce blog est gratuit. Je tiens néanmoins à avertir ses éventuels lecteurs qu’elle émane d’un organisme gouvernemental israélien qui ne peut, par définition, être juge et partie. 

.
 

CROISEE AMOUREUX D’UNE EPEE

Hier, par hasard sur la toile, j’ai croisé un chevalier amoureux d’une épée. Un peu folle une étoile.  
Evangelista, c’est toi ! Permets. Je te tutoies comme Prévert sa Barbara. Croisée, guerrière contre les barbaries au mépris de ton moi, ton combat soigne le désarroi.

Retour de balancier. Templier autrefois, ta foi fit les croisades.

Libre Juive aujourd’hui, tu brilles  à l’abri des malades, hors médias*.

Nota bene : à un niveau précis, l’ardeur de la guerre est nécessaire. Elle guérit l’inertie du dedans, du dehors. Un peu plus loin, tout près, quand tout est éveillé, équilibré, c’est différent. L’action a perdu son surplus d’engagement…  Subsiste seul, conscient, le jeu du changement. 

*Poème « Palistini » sur le blog d’Adriana Evangelitz (over-blog).

.
 

EJACULATION

Gronde profondeur du monde

Il semble que tout se confonde.

Le regard en arrière n’apporte que poussière

Des années travaillées, de l’effort mesuré

Squelettes, os et petit gravier

Ressorts usés dessous les oreillers

Demi têtes rapetassées.

Sur quel lit pèses-tu corps nu

Désabusé ?

L’époque est moribonde

Classée publicité.

Sa jeunesse, canard sans fêtes,

Promène ses bouledogues

Aux boulevards de la drogue

Amaigris de demains

Sans tanières

Mémoires pliées, coeurs zappés.

Ridée, la rivière

Perd son chemin

Ecarquille ses yeux

Les jours emportant sa lumière.

Gronde ô profondeur du monde

Bientôt, un volcan monstrueux

Fera sauter la bonde

Maculera la terre.

.
 

GAZA TERRE GAZÉE

Hier, ce jour, les enfants font la ronde
Dans la plus grande prison du monde
Quatre murs : de béton, électrique,
Un en mer,
Un en air,
Une boîte d’exception sur l’ère
De la planète. Le hic

360 kilomètres blindés
Un par jour de l’année
Moins les jours fériés.
Dans cette prison-là
Tu vis en masques à gaz
Tu vis à l’étouffée
Les jours fériés, c’est nase,
Il n’y en a pas.

Hier, dans les replis
De son jupon de fer
Des petits bouts de chair
Ont ployé l’interdit.
Dans leurs petites mains
Tout le carré d’acier
S’est trouvé comprimé.

Demain
Imagine ! Le pied !
Le rond hors du carré
Le carré hors du monde
Le monde enfin désasphyxié
Dépollué, réorienté.

La droite aura plié
Sera devenue courbe
Liberté !

Tais-toi. Ta sonde
Est débranchée
Le monde est fourbe.

.
 
12
  • Sondage

    Le sport est-il un substitut à la guerre ?

    Voir les résultats

    Chargement ... Chargement ...

gundershoffenensemble |
VANTOUX AUTREMENT |
Walter Lewino |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ROUGE AU COEUR
| Comité Agir Pour Prémilhat
| Menton, ...